Chamanisme/Neurosciences: Corine Sombrun

A l’occasion du Symposium” spiritualité/ science”, qui s’est déroulé à Toulouse, le 2 mars 2019, j’ai eu l’immense bonheur d’assister à la conférence de Corine Sombrun, chamane.
Je n’étais pas venue pour elle, mais son histoire m’a fascinée. Je vous la raconte de façon courte.

Corine Sombrun est ethnomusicienne, elle se rend en Mongolie en 2001 afin d’effectuer un reportage pour la BBC, dans le cadre d’un programme sur les religions.
Elle est invitée avec sa traductrice et guide Mongol à une cérémonie chamane.
Lors des rituels, le chaman rentre en communication avec le monde des esprits, au son du tambour et de chants.

Dès que le tambour commence à résonner, Corine perd le contrôle de son corps. Elle expliquera qu’elle a eu la certitude que son corps se transformait en animal mais surtout elle se met à pousser des hurlements de loup.
Le chaman mettra plusieurs heures à la ramener. Il est très en colère contre la guide qui ne l’a pas averti que cette femme était Chamane, il a failli la tuer lors de la cérémonie . Corine est bouleversée et terrifiée par cette expérience.

Il l’informe, qu’elle est Chamane, elle est élue, les esprits l’ont décidé . Elle ne doit pas les offenser par un refus. Il lui faut rester 3 ans en Mongolie pour suivre l’enseignement.
Encore sous le choc, Corine refuse. Sa vie est ailleurs et rester dans le froid et l’inconfort de la Sibérie de l’enchante pas. Cependant, ils parviennent à un accord: elle suivra l’enseignement durant 10 ans à raison de quelques mois par an.

Elle va collaborer pendant des années avec des chercheurs en neurosciences, elle subit des tests en laboratoire, des IRM. Elle acquiert la faculté d’induire la transe et d’en sortir sans l’aide des tambours, par sa seule volonté. Il est impossible de faire des EEG en utilisant les tambours.

Avant la transe l’image de son cerveau est strictement normal. Pendant la transe, les images montrent des similitudes avec trois grandes pathologies : la schizophrénie, la manie, et la bipolarité, du jamais vu, pour les chercheurs, de plus elle a la capacité de sortir de l’état de transe sans dommages pour son cerveau.

Ces études démontrent les mécanismes physiologiques liés à cet état de conscience modifiée et son influence sur le fonctionnement des hémisphères cérébraux. Les résultats scientifiques sont prometteurs car il remettent en questionnement toutes les théories sur le cerveau et la conscience. Ces expériences pourraient sur du long terme déboucher sur une compréhension des états pathologiques psychiatriques et permettre de trouver des traitements adaptés.

Corine Sombrun donne des conférences. Elle est l’auteure de plusieurs livres. C’est un conteuse passionnante et drôle. Je vous encourage à visionner ses nombreuses vidéos sur Youtube.

Cette femme m’a émue, pour deux raisons. Je sais pourquoi j’adore l’Ecosse, par contre mon attirance pour la Mongolie restait un mystère. J’ai déjà fait des articles sur l’effet des tambours dans mon corps. Suite à cette rencontre, inattendue, en rentrant chez moi, je regarde mon agenda et ouvre un programme envoyé par l’espace Allegria. Dans quelques jours, l’association propose un atelier de voyage chamanisme autour des quatres éléments au son des tambours. Je décide d’y aller sans rien attendre de particulier. Ce sera une très jolie expérience sonore et corporelle.